Forum des testeurs

Forum pour se réunir entre testeurs logiciels et parler des méthodes mais aussi des logiciels de management (TestLink, Salomé,Test Director...), et d'automatisation (Auto-it, Sélénium, Quick Test Pro...).

Derniers sujets
» Blog sur le test logiciel
Mar 31 Jan - 10:59 par ehbientestezmaintenant

» Exporter des données d'ALM vers Excel (Add-in)
Mar 31 Jan - 2:16 par Rules7

» Testeuse HP !
Mar 31 Jan - 2:04 par Rules7

» Nouvelle testeuse !
Mar 24 Jan - 14:10 par rachidos_2017

» Nouveau Testeur
Mar 24 Jan - 14:09 par rachidos_2017

» Installation HP QC 12.5
Mar 24 Jan - 13:53 par rachidos_2017

» Un petit nouveau
Mar 8 Nov - 20:41 par RegisK

» A newbie in the domain
Ven 29 Avr - 10:47 par Roundcat

» Blocage de version
Mer 20 Avr - 15:37 par Clément Robion

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Préparation à la certification CFTL-ISTQB niveau fondation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

edno

avatar
Testeur junior
Testeur junior
Aujourd'hui, dans le monde du test logiciel, la certification CFTL-ISTQB commence à faire de plus en plus parler d'elle et devient presque incontournable sur le CV d'un professionnel du test logiciel.

Mais avant de mettre cette mention sur votre CV, il faut obtenir cette certification.

Voilà quelques conseils d'un formateur.

I. La préparation

Pour préparer la certification niveau fondation, il vous faudra vous munir d'un minimum d'équipement quelque soit la méthode de préparation que vous choisissez :
(a) Un peu d'expérience en test logiciel (1 à 2 années)
(b) Un syllabus niveau fondation (ici)
(c) Un glossaire authentique CFTL/ISTB (ici)

Une fois équipé et harnaché, vous avez 3 moyens d'atteindre votre objectif : l'escalade, la marche à pied ou le téléphérique.

1. L'escalade
Ce choix vous demandera de la sueur et une bonne organisation. Vous partez avec l'équipement minimum et quelques options comme :
- la norme IEEE 829 (ici)
- la norme BS 7925-2 (ici)
- examen blanc (ici et ici et ici ...)
Pour l'avoir fait, c'est réalisable mais demandera quelques efforts pour avoir un maximum de chances de votre côté. Avec cette technique, je vous recommande la méthode suivante :
(a) Prise de connaissance du Syllabus => objectif : comprendre son découpage et avoir une idée de son contenu
(b) Lecture attentive de chaque chapitre à la lumière du glossaire => objectif : acquérir le vocabulaire
(c) Approfondissement des techniques de tests avec la norme BS7925-2 => objectif : connaitre et savoir utiliser les techniques de tests
(d) Approfondissement de la documentation des test avec la norme IEEE829 => objectif : connaitre les produits de test et leur contenu
(e) Relecture du Syllabus => objectif : confirmer le vocabulaire et le contenu des normes du point de vue CFTL
(f) Examen blanc => objectif : vérifier ses acquis et apprendre à maitriser son temps

2. La marche à pied
Ce choix vous demandera quelques effort mais il vous suffira de suivre un chemin déjà tracé. Vous partez avec l'équipement minimum et un itinéraire fléché sous forme d'un livre comme Foundations of Software Testing: ISTQB Certification.
J'ai suivi cette technique pour le niveau avancé, donc elle doit fonctionner pour le niveau fondation. La méthode à suivre est assez simple :
(a) Prise de connaissance du Syllabus => objectif : comprendre son découpage et avoir une idée de son contenu
(b) Lecture du livre selon le schéma proposé => objectif : acquérir les connaissances et vocabulaire
(c) Lecture du Syllabus => objectif : confirmer le contenu du livre
Bien sûr, rien de vous empêche de compléter avec les étapes (c), (d) et (f) de l'escalade pour augmenter vos chances.

3. Le téléphérique
Là c'est assez simple, vous montez à bord de la cabine et vous suivez le guide, c'est la formation à destination de la préparation de l'examen. Vous suivez attentivement la formation de l'organisme de votre choix (en moyenne 3 jours) et normalement la certification est facilement accessible. Pour les détracteurs de la formation, je tiens à souligner que contrairement à un livre ou internet :
- le formateur répondra à vos questions
- le formateur pourra vous fournir des exemples concrets, des mises en situation
- la formation est souvent réalisé en groupe, c'est une occasion d'échanger et d'effacer toutes les ambiguïtés ou les mauvaises pratiques
Dans le cas de la formation, vous pouvez toujours la compléter (ou la préparer en avance) avec les étapes de l'escalade (si le temps vous le permet).


Dans tous les cas, il n'y a pas de meilleure technique de préparation, la meilleure c'est celle qui vous permettra d'obtenir l'examen avec vos moyens et votre rythme.

II. L'examen

Une fois que vous serez prêt, ce sera le moment de l'examen. Voici ce qu'il vous faut savoir concernant l'examen :
- 1 heure (pas une minute de plus), soit en moyenne 1min30s par question
- 40 questions réparties sur les 6 chapitres du Syllabus (et même classées par chapitre)
- 4 choix possible par questions
- 1 réponse par question
- 65% de bonnes réponses minimum pour réussir (26/40)
La plus grosse difficulté est peut être la traduction des questions qui est plus ou moins douteuse.

Les questions sont réparties en moyenne comme suit :
- Chapitre 1 : 7 questions (18%)
- Chapitre 2 : 6 questions (16%)
- Chapitre 3 : 3 questions (7%)
- Chapitre 4 : 12 questions (29%)
- Chapitre 5 : 8 questions (21%)
- Chapitre 6 : 4 questions (9%)

Lors de l'examen, vous ne pourrez pas sortir de la salle avant la remise de votre copie. En cas de question douteuse (par exemple, 2 fois la même réponse), vous ne pourrez pas poser de question à l'examinateur (souvent un représentant du GASQ mandaté par le CFTL).

Lorsque vous serez devant votre copie d'examen, je vous recommande la technique suivante :
(a) Passez en revue toutes les questions, en répondant immédiatement à celles dont vous êtes sûr de la réponse => objectif : 10-20 secondes par question (vous savez ou ne savez pas), zappez les questions pratiques ou longues.
(b) Faites une seconde passe en essayant de répondre à toutes les questions => objectif : 1-2 minutes par question, en cas de doute ou de blocage passez la question.
(c) Répondez aux questions que vous aviez mis de côté
(d) Relisez votre copie (ou pas)


Et vous voilà prêt pour partir à l'aventure !



Dernière édition par edno le Sam 29 Mai - 15:50, édité 1 fois (Raison : Ajout des détails sur la répartition des questions)

http://www.factoryconsulting.com

Rodrigue 59

avatar
Admin
Admin
Merci beaucoup pour cet article très détaillé et plein de bon sens.
Juste une petite question, avez vous passé la certification en Anglais ou en Français?

http://leforumdestesteurs.forumactif.com

edno

avatar
Testeur junior
Testeur junior
En France, l'examen est en français pour les niveaux fondation et avancé.

http://www.factoryconsulting.com

dmereaux


Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Un des points très important est le vocabulaire à acquérir, en effet chaque entreprise à son vocabulaire et ses habitudes et donc il faudra bien se pencher sur le glossaire qui est également fourni par le CFTL.
Cordialement.
Dominique.

http://www.qualifiez.fr

Laetitia


Testeur junior
Testeur junior
Bonjour,

Etant testeur depuis un peu plus d'un an, je ne connaissait pas l'existence de ces certifications. Dans mon entreprise nous sommes une vingtaine de testeur, mais aucun ne possède de certifications, moi même je suis issue d'une formation développeur, et à mon arrivé je ne savais même pas ce qu'était un robot d'automatisation Very Happy.
Je voulais savoir si ce type de certification est difficile à passer lorsque l'on a très peu d'expérience en tant que testeur?
De plus je ne fais pas la rédaction de plan de test, je suis simplement chargé d'automatiser des tests de non régression, des tests unitaires et également faire des tests d'endurance et de performance (pour nous la performance est la rapidité de l'application, donc on chronomètre le temps d'exécution d'un traitement pour le comparer sur d'autre release de l'application).
Etant à la base issue d'une formation développement, j'ai découvert le travail d'un testeur, et cela me plaît, seulement j'aimerai en apprendre plus sur mon travail et acquérir une meilleur expérience.
J'ai regardé les documents qui étaient mis à disposition sur le site CFTL, et je m'aperçoit que le vocabulaire est très peu utilisé dans mon entreprise, et nous utilisons nos propre méthodes de gestion.

Donc mes questions sont:
- Peut on apprendre tout ce qu'il faut que par le biais des documents fournit sur le site CFTL?
-Est on obligé de suivre une formation de 3 jours comme certaines entreprises proposent?
-L'employeur finance t-il une partie de l'examen de certification?

Merci

http://www.isaweb.isagri.fr

Rodrigue 59

avatar
Admin
Admin
Je ne suis pas certifié non plus mais je commence à y penser.
D'après ce que je sais, le syllabus doit fournir la plupart des informations pour réussir l'examen. Après la formation est le métier de certaines personnes qui forcément vont te dire que c'est indispensable, mais je définirais plutôt cela comme utile plus qu'indispensable(je connais des personnes ayant réussi sans ce genre de formation) Là ou sa peut être intéressant c'est pour avoir des applications sur les points que tu ne comprend pas, ou également pour les personnes ne réussissant pas à se mettre dans les révisions, là on est un peu obligé durant la formation.
Après pour le financement, il faut voir avec ton employeur si çà peut l’intéresser que vous soyez certifiée.
Voilà en espérant avoir répondu un peu aux questions, et que d'autres pourront compléter.

http://leforumdestesteurs.forumactif.com

dmereaux


Modérateur
Modérateur
Bonsoir,

La certification n'est pas simple à passer surtout si on débute dans le domaine du test.

Même en passant par une société de formation il faudra bosser le vocabulaire et le syllabus, car le principal écueil c'est le vocabulaire car chaque société a élaboré son propre vocabulaire ce qui peut d'ailleurs entrainer quelques confusions.
La principale difficulté c'est de comprendre les questions car les traductions ne sont pas toujours très judicieuses.

Un exemple qui me fait bien marrer:

"smoke test" est traduit dans le glossaire par test fumigatoire.

Dans le syllabus toutes les infos ne sont pas présentes, il fait référence aux normes ISO.

Le mieux pour connaitre son niveau c'est de faire des tests à blanc en utilisant les liens cités par edno.

Pour faire cette formation j'ai utilisé le mécanisme du DIF.

Cordialement.
Dominique.

http://www.qualifiez.fr

Rodrigue 59

avatar
Admin
Admin
Oui effectivement, bien bosser le glossaire, car même en connaissant les techniques, il n'est pas sur que l'on comprenne les questions, cela à cause d'un problème de vocabulaire.

http://leforumdestesteurs.forumactif.com

Laetitia


Testeur junior
Testeur junior
Merci pour vos réponses, j'vais bien étudier le syllabus et le glossaire, et m'entrainer sur les examens blancs.
Surtout que le vocabulaire est très peu employé dans mon entreprise.

Merci

http://www.isaweb.isagri.fr

10 hop le Jeu 30 Juin - 17:34

SQA_75


Testeur junior
Testeur junior
Laetitia a écrit:Merci pour vos réponses, j'vais bien étudier le syllabus et le glossaire, et m'entrainer sur les examens blancs.
Surtout que le vocabulaire est très peu employé dans mon entreprise.

Merci

Le président du CFTL a sorti un bouquin qui permet de potasser le syllabus et de se préparer à l'examen.

Je suppose que cela doit remplacer les 3 jours de formations (bachottage) mais je n'ai pas encore jeté un oeil à ce livre.

Mais si tel est le cas, cela doit coûter bien moins cher et on doit avoir moins mal à la tête...
Smile

Alexis


Testeur junior
Testeur junior
Il y a aussi le livre "Pratique des tests logiciels" chez Dunod qui propose une préparation à la certification ISTQB.

Dje


Testeur junior
Testeur junior
Bonjour,
je suis testeur informatique depuis maintenant plus de 5ans dans une structure ou le test est fait on peut dire à l'ancienne... je me suis donc mis sur la certification ISTQB niveau foundation.
Actuellement, il semble que la certification ne soit pas éligible au CPT (compte personnel de formation), savez-vous si c'est en prévision ? ou si c'est juste le temps que la commission de validation des formations éligibles CPF statu ?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum